Interroger la communication

BTS Design Graphique Numérique (75) . 2017-19

Durant mon BTS, j'ai pu me questionner sur la communication et notre manière de consommer les informations.
Je me suis inspirée de la série Black Mirror et du collectif d'artistes Brandalism qui a détourné des publicités pendant la COP 21.

En France, nous pouvons nous informer de manière illimité avec les réseaux sociaux. Mais en les utilisant, nous pouvons remarquer que les informations sont toutes traitées au même niveau, passant de sujets dramatiques sur les attentats de Paris, à des articles plus faciles comme la naissance d'un panda au zoo de Beauval. Cela peut provoquer une perte de repères chez les individus.

Tout se mélange, nous ne sommes plus acteur du monde dans lequel nous vivons mais spectateurs. Quand nous changons de chaîne nous oublions principalement ce que nous venons de voir car cela est trop lointain pour nous atteindre réellement.

Afin d’interroger notre comportement face aux informations et nous confronter à la réalité, j’ai voulu créer deux affiches animées, à installer dans les couloirs des métros et des rer. Des lieux très fréquentés par de nombreux types de personnes.


L’affiche reprend les codes de l’affiche de cinéma avec une typographie neutre pour que l’on se concentre sur les mots. Cette forme va mettre en confiance le lecteur qui va avoir la curiosité de lire.

Mais les glitchs apparaissent et montrent que c’est une affiche détournée.

Les titres d’articles mélangés aux critiques de film ont tous pour but de faire passer des messages, d'informer. Ces critiques sont des mots employés excessivement pour attirer l’attention des passants mais, petit à petit, leur usage nous rend insensible à leur signification.

Le rapprochement avec l’accumulation d’actualités d’importances variées, nous permet de nous interpeler sur notre propre traitement des informations.